logoGAP
Cahiers de sociologie politique de Nanterre
Scalpel

Actualité d’Abdelmalek Sayad

Auteur

Association des Amis d’Abdelmalek Sayad

Colloque international

"ACTUALITE D’ABDELMALEK SAYAD"

Les 15 et 16 Juin 2006

Lieu : Musée Social, rue Las Cases, Paris.

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Prière de s’inscrire avant le 05 juin 2006

Informations - Inscriptions

AAAS - Fatima HASNI Tel : 06.16.98.85.00 Mail : contactAAAS@gmail.com

Programme

"Les sociétés d’accueil et d’origine devraient avoir à cœur toutes les deux, chacune à sa manière et chacune en ce qui la concerne, d’intégrer à leur propre histoire, la part qui leur revient respectivement dans la relation qui les lie l’une à l’autre et d’accepter cette part d’histoire pleinement et lucidement, en toute connaissance de cause et surtout sans aucun complexe, ni sentiment de honte ou de culpabilité. Or, elles répugnent toutes deux à s’avouer à elles-mêmes la vérité de leur entreprise et du même coup, leur propre vérité de société d’émigration pour l’une, c’est-à-dire au fond de société qui exporte des ressortissants nationaux, actuels ou potentiels (c’est le cas avec l’émigration familiale) sous couvert de n’exporter que des travailleurs vacants et seulement des travailleurs et de société d’immigration pour l’autre, c’est-à-dire de société qui en réalité importe des citoyens ou tout au moins, ses citoyens de demain (c’est le cas avec l’immigration de familles entières) et par là même, une fraction de ce qui sera tôt ou tard partie intégrante de la population nationale" (Histoire et recherche identitaire, page 17).

" Malgré l’extrême diversité des situations, malgré les variations qu’il revêt dans le temps et dans l’espace, le phénomène de l’émigration-immigration manifeste des constantes, c’est-à-dire des caractéristiques (sociales, économiques, juridiques, politiques). Ces constantes constituent comme une sorte de fond commun irréductible, qui est le produit et en même temps, l’objectivation de la pensée d’Etat, forme de pensée qui reflète, à travers ses propres structures (structures mentales), les structures de l’Etat, ainsi faites corps (...) Penser l’immigration, c’est penser l’Etat (...) et c’est l’Etat qui se pense lui-même en pensant l’immigration (...) Ce qu’on découvre de la sorte, c’est une vertu secrète de l’immigration comme étant une des introductions et peut-être la meilleure qui soit, à la sociologie de l’Etat. Pourquoi ? Parce que l’immigration constitue comme la limite de ce qu’est l’Etat national, limite qui donne à voir ce qu’il est intrinsèquement, sa vérité fondamentale. Il est comme dans la nature même de l’Etat de discriminer et, pour cela, de se doter préalablement de tous les critères de pertinence nécessaires pour procéder à cette discrimination, sans laquelle il n’y a pas d’Etat national, entre les nationaux qu’il reconnaît comme tels (...) et les autres " (La double absence, page395-396).

Abdelmalek SAYAD (1933-1998), sociologue, directeur de recherche au CNRS fut un analyste remarquable de nos sociétés, celles qui se font écho de part et d’autre de la Méditerranée, en quelque sorte prises dans un rapport à la fois de proximité et de distance, de connivences et de rapports de force.

Son intuition, ses exigences méthodologiques et théoriques pour appréhender dans le même mouvement d’analyse société d’accueil et société d’origine, passé et présent, ont donné aux analyses d’Abdelmalek Sayad une portée originale et inestimable dans le champ de recherche portant sur les migrations. Ses entretiens qui donnaient véritablement la parole aux migrants, ces "sans paroles" et ces "sans histoires", permettaient ainsi de lier histoire singulière et histoire collective, approche macrosociologique et microsociologique, en quelque sorte, une vision heuristique vue d’en bas des rapports sociaux, ceux qui se nouent à des niveaux et à des échelles différentiés (individu, famille, groupe, société, Etat-nations, aires géographiques, etc.).

Dans la continuité de la première rencontre qui a porté sur une lecture de l’œuvre de Sayad à travers la question des figures multiples du passeur, l’Association des Amis d’Abdelmalek Sayad organise un colloque international cette année. Il s’agira d’interroger l’actualité d’une œuvre qui par ses multiples ramifications a pu saisir les rapports de complémentarité entre disciplines différentes, entre démarches et entre objets sociaux traditionnellement analysés de façon distincte ou perçus comme étrangers au champ d’étude des migrations. Bien plus, loin de cantonner l’œuvre de Sayad à la seule sociologie des migrations - dont il fut l’un des initiateurs marquants en France - l’enjeu du colloque est de procéder à un renversement de perspectives, à savoir comment des disciplines différentes (science politique, démographie, histoire, droit, philosophie, anthropologie, sociologie (du droit, de l’éducation, de la famille, de la santé) à travers des objets d’analyse multiples font écho à une œuvre riche et fondatrice de ruptures et d’apports épistémologiques.

Cette approche nous semble rendre justice à un travers dénoncé par le chercheur, à savoir l’indignité sociale conférée à l’objet "immigration" à la fois en tant que problème social et en tant qu’objet d’étude académique. Ce faisant, le colloque se propose de poursuivre une intention inscrite au cœur du travail sociologique de l’auteur, à savoir l’entreprise de dévoilement autour notamment des questions ayant trait aux relations entre immigration, Etat, et Nation : l’auteur n’a t-il pas en effet, conféré à la sociologie de l’immigration, le statut de la meilleure introduction à une sociologie de l’Etat, et partant à une sociologie du pouvoir au sens le plus générique du terme.

Le colloque se propose de faciliter la rencontre et le débat, en séances plénières et en ateliers, d’acteurs venant d’horizons géographiques et disciplines universitaires aussi diverses que possibles.

Jeudi 15 juin 2006 De 9h à 12h30 Ouverture

Christian De MONTLIBERT, Président de l’Association des Amis d’Abdelmalek Sayad

Jacques LADSOUS, Secrétaire Général du Cédias-Musée Social

Séance plénière :

Présidée par Christian De Montlibert, Professeur des Universités, Université Marc Bloch, Strasbourg

Politiques d’Etat et Migrations

Paul André ROSENTHAL (& collaborateurs), Directeur d’études EHESS, Paris Y a-t-il des politiques étatiques de migrations ? Les expériences de l’entre-deux-guerres

Aristide ZOLBERG, Professeur de science politique, New School University, New York Etats-nations fixes, populations mouvantes

Alexis SPIRE, Chercheur au CNRS (CERAPS), Université de Lille II Discutant

Déplacements et personnes déplacées

Nancy GREEN, Directrice d’études, EHESS, Paris Pour une histoire de l’émigration

Lutz RAPHAËL, Professeur à l’Université de Trier, Allemagne L’espace social des migrations dans le contexte méditerranéen

Ana Cristina Braga MARTES, Professeure à la Fundação Getulio Vargas de São Paulo, Bresil Dissimulation and (un)adequate place. Blacks Brazilians in Boston

Jérôme BOURDIEU, Chargé de recherche INRA, Paris Discutant

Jeudi 15 juin 2006 de 14h à 17h00 Atelier 1 : Politiques d’Etat

Sous la responsabilité de Christian de MONTLIBERT, Professeur des Universités, Strasbourg

Discutants : Afrano GARCIA, Maître de Conférence, EHESS, Paris et

Malika GOUIRIR, Maître de conférences en sociologie, Université Paris V

Stéphane DUFOIX, Maître de conférence, Université Paris X Nanterre et Dana DIMINESCU, Chargée de recherche, ENST Science de l’absence et science de la double présence

Laurence FILLAUD-JIRARI, Chargée de recherche au Centre Européen de Formation et de Recherche sur les Droits de l’Homme et la Démocratie, Graz, Autriche Immigration, pensée d’Etat et nationalisme au Canada

Jair de SOUZA RAMOS, Professeur, Université Federal Rio de Janeiro, Bresil Les politiques d’attraction des migrants au Brésil

Karine MESLIN, Docteur en Sociologie, Ater à l’Université de Nantes Un accueil "à part", les réfugiés cambodgiens

Hamid MOKKADEM, Professeur agrégé de philosophie, IUFM, Nouvelle Calédonie Polémique autour du corps électoral en Kanaky-Nouvelle Calédonie

Atelier 2 : Déplacements et mouvements sociaux

Sous la responsabilité de Tassadit YACINE, Maître de Conférence, EHESS, Paris

Discutant : Omero MARONGIU, Sociologue, Directeur du Centre de la Diversité, Tourcoing

Abdelhafid HAMMOUCHE, Maître de Conférence, Université Lyon II Liens articulés et recomposition de l’espace public à partir de l’approche de Sayad

Derya FIRAT, Doctorante en sociologie, EHESS Paris, Assistante à l’Université de Mimar Sinan, Istanbul Les trois âges de l’immigration de Turquie en France

Karine MICHEL, Doctorante en anthropologie, IDEMEC - IECJ, Aix en Provence Le juif : un éternel migrant entre Israël et diaspora

Abdellali HAJJAT, Doctorant, ENS Paris De l’Etoile Nord-Africaine au Mouvement des Travailleurs Arabes : apport et actualité de Sayad pour une sociologie des militants de l’immigration post coloniale

Vendredi 16 Juin 2006 De 9h à 12h30 Séance plénière :

Présidée par Robert CASTEL, Directeur d’études, EHESS, Paris "Le droit d’avoir des droits "

Vincent CHETAIL, Directeur de recherche, Chargé d’enseignement, Université de Genève L’actualité de la pensée d’Abdelmalek Sayad face aux paradoxes du droit international des migrations

Marie Claire CALOZ-TSCHOPP, Maître de Conférence, Université de Genève et Lausanne, Sayad et Arendt

Etienne BALIBAR, Professeur de Philosophie politique et morale à l’Université de Paris-X Nanterre, (sous réserve)

Yann MOULIER BOUTANG, Professeur d’Economie, Paris 1 Panthéon Sorbonne, Le mouvement et la loi, L’autonomie des mouvements migratoires, source de droits et les systèmes migratoires

Alexis SPIRE, Chercheur au CNRS (CERAPS), Université de Lille 2 Exister juridiquement sans être sujet de droit

Salvadore PALLIDA, Professeur de Sociologie, Université de Gênes La guerre aux migrants

Catherine TEITGEN-COLLY, Professeur de Droit à l’Université Paris I, Panthéon Sorbonne Détention des étrangers et droits de l’homme

Rémi LENOIR, Professeur de Sociologie, Université Paris I, Panthéon Sorbonne Discutant

Vendredi 16 juin 2006 de 14h à 17h00 Atelier 1 : Corps de l’immigré, identité(s) incorporée(s)

Sous la responsabilité d’Antoine LAZARUS, Professeur de Santé Publique, Bobigny

Discutant : Karim ABBOUB, Psychanalyste

Jean-Michel BELORGEY, Conseiller d’Etat Le corps de Sayad

Yassine CHAIB, Politologue, Directeur du FASILD Picardie, Pour une nécrosociologie de l’immigré

Habib TENGOUR, Maître de conférence, Université d’Evry Vieillir en exil

Atmane AGGOUN, Chargé de cours en sociologie, Lille III La mort immigrée : un impensé sociologique

Audrey CELESTINE, Doctorante, IEP Paris Identité, communauté et sentiment d’appartenance chez les Antillais de France

Nacira GUENIF, Maître de conférence, Université Paris XIII, La traversée des corps à l’épreuve des frontières

Atelier 2 : Epistémologie du savoir, éthique de l’action

Sous la responsabilité de Louis PINTO, Directeur de recherche, EHESS, Paris

Discutants : Driss EL YAZAMI, Président de Génériques, Paris et Benoît FALAIZE, Historien

Sabah CHAIB, Sociologue Sayad, un itinéraire de recherche entre engagement et distanciation

Emmanuel JOVELIN, Maître de conférences, Institut social Lille Vauban Sayad et la sociologie spontanée

Guillaume LOGEZ, Membre associé au laboratoire de sociologie du travail Pierre Naville, Université d’Evry Intégration et discrimination : les associations face à une difficile articulation

Sylvie TISSOT, Maître de Conférence, Université Marc Bloch, Strasbourg Abdelmalek Sayad et la construction des problèmes sociaux

Valérie SALA-PALA, Doctorante, IEP Paris Du logement des immigrés au racisme institutionnel dans le logement social : pour un déplacement du regard

Comité de parrainage : Jacqueline Costa-Lascoux, Driss El Yazami, Didier Fassin, Gérard Noiriel

Comité scientifique : Stéphane Beaud, Jérôme Bourdieu, Afrano Garcia, Abdelhafid Hammouche, Louis Pinto, Alexis Spire, Tassadit Yassine, Antoine Lazarus

Comité d’organisation : Karim Abboub, Sabah Chaïb, Karim Driouche, Fatima Hasni, Rémi Lenoir, Christian de Montlibert, Rebecca Sayad

Financeurs et Partenaires : Avec le soutien financier du FASILD, de la Ville de Paris, du Conseil Régional Ile de France, de la MIRE Avec la participation du Centre de sociologie européenne (CSE)-EHESS et de Génériques, organisme de recherche et de création culturelle, spécialisée dans la mémoire et l’histoire de l’immigration







Activités du Gap
Dans ce numéro
Groupe d’analyse politique



Lire la suite > > >

Savoirs et idéologies en politique, 2011-2012

Savoirs et idéologies en politique Genèse, circulation, transmission Séminaire du Groupe d’Analyse Politique Un Mercredi par Mois, de 14h30 à 16h30 Bâtiment F — Salle des Actes (141) Calendrier des Séances 16 novembre 2011 : « Comment peut-on être économiste (au XVIIIe siècle) ? Contribution à une généalogie de la croyance économique », par Arnault SKORNICKI (GAP, Paris Ouest Nanterre) 14 décembre 2011 : « Comment peut-on être européaniste (en Corée du Sud) ? Genèse (...)

Lire la suite > > >

Séminaire Savoirs et idéologies en politique 2010-2011

Savoirs et idéologies en politique Genèse, circulation, transmission Séminaire du Groupe d’Analyse Politique Paris Ouest Nanterre Responsables : Arnault SKORNICKI & Laurent BONELLI Calendrier des Séances 2010-2011 Le Mercredi,14h-16h — Bâtiment F – Salle des Actes (141) 17 novembre 2010 : « La mesure de l’assimilation pour la naturalisation. Technique administrative et savoir scientifique », par Abdellali Hajjat (Maître de conférence en science politique, (...)

Lire la suite > > >




GAP

- 2èmes assises de la science politique

- Actualité d’Abdelmalek Sayad

- Centre de Sociologie Européenne. Séminaire 2007-2008

- Centre de Sociologie Européenne. Séminaire du 3 mars 2008

- Comment étudier les idées ?

- Comment étudier les idées ?(2)

- Idéologies d’hier, Idéologies d’aujourd’hui, séminaire 2010-2011

- La Constitution européenne. Genèse et usages. CURAPP Amiens

- Le corps et la santé. Dialogues autour de Norbert Elias

- Les acteurs de l’Europe, 18 janvier 2008

- Les usages de l’histoire en science politique

- Lire les sciences sociales : Quartiers sensibles

- Lire les sciences sociales, 16 mars 2007

- Lire les sciences sociales, 8 juin 2007

- Politique et classes populaires

- Pour une épistémologie du capitalisme - Séminaire d’équique SOPHIAPOL 2010-2011

- Relégation urbaine et politique :comment dit-on l’injustice ?



Scalpel Actualités Accueil

Groupe d'Analyse Politique

Université Paris X Nanterre
Bâtiment F - Bureau 509
200 avenue de la République
92000 Nanterre
Tél/Fax 01 40 97 77 05

Mail : webmaster AT gap-nanterre DOT org